Sarthe. Pour Aurélie, habitante de Saint-Martin, « la vie n'a pas repris »

...
© Le Mans, lundi 9 octobre. Aurélie reste en contact avec Saint-Martin grâce aux appels via internet. Photo ML - Yvon LOUE

Si Aurélie Soucy a accepté de témoigner, c'est pour présenter le dénuement dans lequel elle se trouve aujourd'hui après le passage de l'ouragan Irma à Saint-Martin. Rapatriée le 16 septembre avec ses deux fils âgés de 5 ans et demi, Enzo et Timéo, elle vit depuis un mois au Mans chez son père, Guy.

Son conjoint, Eric, Saint-Martinois, est resté sur place. Les deux se retrouvent aujourd'hui sans emploi. Au départ, la jeune femme ne souhaitait pas quitter l'île malgré les dégâts qu'a subie sa maison. « Le dimanche, on a entendu des coups de feu », rapporte-t-elle.

Depuis la catastrophe, la situation n'a pas évolué pour elle. « Même si j'ai eu du soutien avec l'association d'Aide aux victimes, ici, je n'ai pas pu m'inscrire à Pôle Emploi car je n'ai aucun papier. Je n'ai même pas le droit aux chèques alimentaires. En métropole, on ne rentre dans aucun cadre. Il va donc falloir que je retourne sur place pour faire toutes les démarches administratives. Pour le moment, nous sommes sans ressources », détaille avec amertume Aurélie.

Pour le moment, c'est difficile voir impossible de se projeter dans l'avenir. « Nos crédits reprennent en janvierPour le moment, la vie n'a pas repris », conclut-elle.

Le témoignage d'Aurélie, dans « Le Maine Libre » de ce jeudi 12 octobre. Un journal à lire en version numérique en cliquant ici.