Avezé. Le patron du Café de l'Union revient de loin

...
André Cair a rouvert son bar-tabac-épicerie après trois semaines de coma. Il a dû réapprendre à manger, marcher...

André Clair a retrouvé ses clients il y a un mois, après trois mois de fermeture et surtout trois semaines de coma suivi d'une convalescence. Depuis, le patron du Café de l'Union a repris ses marques derrière le comptoir. Il est ouvert tout l'été, son établissement ne fermera pendant les vacances.

Et de raconter ce qui lui est arrivé : « J’ai fait une pancréatite aiguë, on m’a mis trois semaines dans le coma. C’est une inflammation très grave mais ça ne s’opère pas, il faut attendre que le traitement agisse. En fait, j’avais très mal au ventre, j’ai fait un malaise, c’était le 19 mars, à la maison, mais je ne me souviens de rien. Le diagnostic aux Urgences a été rapide, il a ensuite fallu attendre 72 heures avant de me plonger dans le coma, le temps de voir si tous mes organes pouvaient le supporter. J’avais déjà été opéré du cœur. »