24 Heures du Mans. Départ de Porsche : «C’est embêtant» réagit le maire du Mans

...
« C’est une mauvaise nouvelle », reconnaît le maire Jean-Claude Boulard. © Photo archives "Le Maine Libre"

L’annonce, ce vendredi, du retrait de Porsche de l’endurance en LMP1 est un coup dur pour le monde de l’endurance, pour les 24 Heures, mais aussi pour le territoire, quand on sait tout l’enjeu économique que représente la plus grande course d’endurance du monde.

« C’est une mauvaise nouvelle », reconnaît le maire Jean-Claude Boulard dans un entretien accordé à l’AFP.

« Ce n’est pas la première fois que des grands groupes se retirent mais c’est vrai qu’après le départ d’Audi, c’est embêtant », explique l’élu PS à l’AFP.

Les 24 Heures ont déjà traversé ce genre de crise, avec le départ de grandes marques automobiles. « C’est le propre de cette course » et « il faut en trouver des nouvelles, peut-être plus modestes », selon le maire du Mans.

Pour le moment, seul Toyota sera présent en LMP1 l’an prochain.

Retrait de Porsche : « un départ précipité » estime l’ACO